La fiscalité à l’île Maurice

La première bonne nouvelle avec la fiscalité mauricienne, c’est qu’elle a signé un accord de non double imposition avec la France. Ce qui signifie qu’un même revenu ne peut être taxé deux fois. L’année fiscale à Maurice débute le 1er juillet et se termine le 30 juin de l’an suivant. Les déclarations de revenus auprès de la MRA (Mauritius Revenue Authorithy) sont à soumettre au plus tard le 15 octobre pour les déclarations sur Internet.

Une fiscalité simplifiée

La fiscalité à Maurice est on ne peut plus simple. S’il y a un nombre à retenir c’est 15 %. La TVA est à 15 %, l’impôt sur le revenu est à 15 %. Du moins, cela était vrai jusqu’au budget voté lors de l’hiver 2020. La crise du Covid-19 étant passée par là, le gouvernement mauricien a abandonné (peut-être provisoirement) le taux unique pour revenir aux tranches. Cette nouvelle surtaxe est impôt de solidarité dont le détail est mentionné sur cette page.

L’impôt sur le revenu à Maurice

Je vais être honnête, je n’ai pas totalement compris le concept. Ce que je sais, c’est qu’au delà de 3 000 000 Rs de déclaration de revenue, vous n’êtes plus à 15%. Selon le montant de votre déclaration, vous pouvez donc être imposé jusqu’à 25%. On m’a laissé entendre que cet impôt de solidarité serait progressif à l’instar de ce qui se fait en France. Exemple, de 3 000 000 Rs à 3 500 000 Rs le taux serait de 18 %. Sauf que, si vous avez lu la page de la MRA citée ci-dessus, rien ne va dans ce sens. Ce que je comprends, c’est qu’au delà de 3 000 000 Rs, tous vos revenus sont imposés à 25 %.

Je mettrai à jour cette section si j’ai plus d’informations, mais que je l’ai expliqué dans ma page de présentation d’Expat Maurice, les choses évoluent très vite ici. Nous sommes pas à l’abri d’un rétropédalage, pour revenir à 15 %.

Les dividendes

Les dividendes en provenance de l’étranger sont non imposables à Maurice. En revanche, les dividendes en provenance d’une activité basée à Maurice le sont. Je crois ne pas trop me mouiller en disant que cela n’a pas toujours était le cas, mais je vous renvoie toujours vers la même de la MRA. Il y est écris que :

A compter de l’année de revenus 2019-2020, une personne doit déclarer dans le cadre de son revenu imposable sa quote-part de dividende concernant une société dans laquelle elle est associée.

La Road Tax

Je me devais d’en parler. La Road tax est un peu clone de feu notre vignette en France. C’est une taxe annuelle, semestrielle ou trimestrielle. Généralement, on aura tendance à la régler à l’année car cela est plus économique. La taxe est calculé par rapport à votre type de véhicule. Plus votre véhicule est puissant et neuf, plus votre taxe sera élevée. J’en profite pour dire que les véhicules sont hors de prix à Maurice ainsi que la carte grise.

Taxe d’habitation et taxe foncière

Dans la majorité des communes il n’y a pas de taxe d’habitation. Je dis la majorité car certaines villes, et j’insiste sur le mot ville, il y a une petite taxe d’habitation. Mais la plupart des expats habitent dans des “villages”. Grand Baie, Pointe aux Canonniers, Péreybère, Tamarin, Flic en Flac,… Ce sont tous des villages et vous n’aurez pas à vous acquittez d’une taxe d’habitation.

Si vous envisagez d’acquérir une bien immobilier à l’ile Maurice, vous pouvez vous rassurer sur le fait que vous n’aurez jamais de taxe foncière. Toutefois, la plupart des biens immobiliers destinés aux étrangers (et oui, il y a deux marchés de l’immobilier à Maurice) sont dans des copropriétés. Les biens en copropriété sont soumis aux charges de copropriétés. Ces dernières varient selon les prestations, mais il faudra compter entre 6000 jusqu’à 60 000 Rs par mois. Je vous rassure, les copropriétés avec des charges à 60 000 Rs sont rares. On parle de villa de luxe comme ValRiche ou Anahita.

Droits de succession

Cela fait parti des arguments utilisés par les promoteurs immobilier pour investir à l’île Maurice. En effet, à l’île Maurice il n’y a pas de droits de succession ! Nous sommes très loin du braquage organisé par l’Etat français.

Pour rappel en France

Moins de 8 072 €5 %
Entre 8 072 € et 12 109 €10 %
Entre 12 109 € et 15 932 €15 %
Entre 15 932 € et 552 324 €20 %
Entre 552 324 € et 902 838 €30 %
Entre 902 838 € et 1 805 677 €40 %
Supérieur à 1 805 677 €45 %
Barème des droits de succession en France en 2020

Notez toutefois que pour bénéficier des droits de succession mauriciens, vos ayants droits doivent eux-mêmes résider à l’île Maurice. Si ces derniers résident fiscalement en France, c’est le droit français qui s’applique.

Donc attention aux belles promesses des promoteurs immobilier qui vous assurent un bon moyen d’échapper au fisc français en investissant à Maurice. Ceci est valable uniquement dans le cas de figure cité ci-dessus.

Les abattements fiscaux

Il existe plusieurs abattement fiscaux à Maurice qui s’appliquent selon la situation de chacun. Je vais vous en donner quelques-uns.

Exemple 1 : Vous êtes célibataire, n’avait aucune personne à votre charge, employait 1 personne et avait déclaré 1 000 000 Rs de revenus, vous pouvez déduire 300 000 Rs.

Exemple 2 : Vous êtes marié, votre conjoint ne travaille pas et avait 2 enfants scolarisés. Vous avez déclaré 1 800 000 Rs de roupies de revenus, vous pouvez déduire 550 000 Rs.

Vous pouvez également déduire votre mutuelle santé. Maurice ne possède pas un équivalent à notre sécurité sociale. Même si l’accès au dispensaire est gratuit. Donc, il n’est pas inutile de souscrire à une mutuelle santé. L’intégralité du montant HT de votre mutuelle est déductible de votre déclaration de revenue. Généralement votre compagnie d’assurance vous fera parvenir un récapitulatif en fin d’année fiscal avec le montant exact que vous pouvez déduire.

Si vous avez des enfants qui font des études supérieures, vous pouvez également déduire une partie des frais. N’étant dans ce cas de figure, je n’ai plus de détail à vous donner à ce sujet, mais cela est possible.